Data Manager – Riposte polio

  • Contract
  • Cotonou
  • Posted 1 month ago

WHO - World Health Organization

Contexte et Justification

Depuis le lancement de l’Initiative Mondiale d’Eradication de la Poliomyélite (IMEP) à l’occasion de l’Assemblée Mondiale de la Santé en 1988, des progrès remarquables ont été accomplis à travers le monde et en Afrique dont le Bénin.
La stratégie finale d’éradication de la polio 2022–2026 vise à interrompre définitivement toute transmission du poliovirus quelle que soit sa forme dans les pays
Mais malgré la certification de la région AFRO libre de PVS en août 2020, plusieurs pays africains dont le Bénin sont confrontés à l’épidémie à poliovirus dérivé de souche vaccinale circulant de type 2.
Ainsi, entre 2019 et 2021, vingt-quatre (24) PVDVc2 ont été isolés dont 16 dans les échantillons des selles d’enfants ayant une PFA et 8 dans les eaux usées de la surveillance environnementale répartis dans 11 départements. Les ripostes vaccinales organisées autour de ces cas de PVDVc2 ont freiné l’épidémie entre mai 2021 et mai 2022.
De juin 2022 à juillet 2023 le Bénin est rentré dans une nouvelle phase de résurgence des cas de PVDVc2, avec 16 PVDVc2 isolés dans les selles de cas de PFA dans 12 communes réparties dans 05 départements du pays (Borgou, Donga, Ouémé, Littoral et Atlantique) dont 03 cas en 2023 et 13 cas en 2022. La surveillance environnementale a permis la détection de 11 PVDVc2 isolés dans l’environnement dont 3 cas en 2023 (2 à Djougou et 1 à Porto-Novo) et 8 cas en 2022 (2 à Parakou et 6 à Djougou).
Face à cette nouvelle résurgence des cas de PVDVc2, le pays a planifié l’organisation des passages de riposte vaccinale qui sont en cours en utilisant le nouveau vaccin contre la polio dénommé nVPO2.
Les SOPs recommandent en plus des ripostes le renforcement de la surveillance de la Paralysie Flasque Aiguë (PFA), des autres Maladies Evitables par la Vaccination (MEV) et du renforcement du PEV de routine.
C’est, pour mettre en œuvre ces activités, que l’OMS Bénin lance le recrutement d’un Consultant National chargé de la gestion des données pour appuyer l’IMEP.

Objectifs

Contribuer à la gestion des données en assurant des responsabilités telles que la supervision de la collecte, la compilation, la gestion et l’analyse de données, afin de regrouper les informations pertinentes dans une forme de texte narratif, de cartes et de graphiques à utiliser pour la prise de décision, des rapports de situation, et autres documents pertinents.

Principales activités à réaliser

Sous la collaboration du Point focal IVD du bureau de l’OMS au Bénin, la Coordination du coordonnateur de l’IMEP et la responsabilité du Représentant de l’OMS au Bénin, le Gestionnaire des données devra :
• Gérer les bases de données associées (cas et constats), y compris le contenu, la structure, l’emplacement des fichiers et la sauvegarde du système.
• Agréger les informations pertinentes liées à la surveillance de PFA et des MEV ainsi qu’au PEV de routine, traiter l’information et la transformer en texte narratif, cartes et graphiques pour permettre la planification stratégique et la prise de décisions.
• Regrouper et gérer les informations provenant des équipes techniques internes du pays, des bureaux extérieurs et des partenaires (internes ou externes).
• Répondre aux demandes d’informations spécifiques des équipes techniques et partenaires.
• Faciliter la diffusion des informations et le partage des connaissances avec tous les partenaires principalement les niveaux sous régionaux, régionaux et mondiaux de l’OMS.
• Fournir des informations agrégées pour le pays.
• Fournir une expertise technique lors d’initiatives inter institutions liées à l’information et aux données, gestion, dans le but d’améliorer le partage d’informations entre les institutions, de renforcer l’accès aux informations provenant d’autres organisations et clusters, et de contribuer aux tableaux de bord intersectoriels.
• Vérifier la qualité des données (exhaustivité, validité) et identifier les lacunes dans la gestion de l’information sur la surveillance PFA et autres MEV, la PEV de routine.
• Recommander des actions correctives et préparer les documents pertinents à inclure dans les propositions de projet.
• Produire les rapports de situation internes et externes (SITREPs) périodiques (hebdomadaires, mensuels et annuels), bulletins, évaluations des risques pour la surveillance PFA, autres MEV et PEV de routine.
• Tenir un registre sur la complétude et la promptitude des rapports des consultants épidémiologistes Polio.
• Faire le suivi hebdomadaire des échantillons de PFA et de la surveillance environnementale.
• Analyser de façon hebdomadaire les données de la surveillance environnementale et tenir à jour les indicateurs de performance.
• Appuyer les activités de nouvelles technologies SIG (Système d’Information Géographique) en assurant les analyses hebdomadaires des données de surveillance électronique à partir des formulaires surveillance PFA et intégrée eSURV et ISS.
• Participer à l’investigation de cas de polio confirmés détectés par le système de surveillance.
• Appuyer l’évaluation des risques de transmission du poliovirus pour les nouveaux cas de PVDVc2.
• Faire l’analyse de risque Polio qui inclut les indicateurs de surveillance.
• Compiler, analyser et suivre régulièrement les données des campagnes (Données administratives, monitorage indépendant et LQAS) pour soutenir les actions.
• Participer à toute autre activité pouvant être requise dans le cadre de la gestion des données.
• S’acquitter d’autres tâches connexes spécifiques, à la demande du superviseur ou de la hiérarchie.

Livrables/Résultats attendus

• Les bases de données de la surveillance des PFA, des MEV et du PEV de routine sont tenues de manière optimale et mises à jour quotidiennement.
• Les analyses relatives à l’exploitation des bases de données telles que demandées par le superviseur ou sa hiérarchie sont faites dans les délais requis.
• Les rapports de synthèse (SITREPs, autres) des résultats provenant des analyses des différentes bases de données sont disponibles dans le temps requis suivant la spécificité de chaque base.
• La compilation de la liste des sites prioritaires est faite et le fichier de planification des visites est actualisé chaque mois.
• La synthèse de la réalisation des visites de supervision de consultants épidémiologistes est faite hebdomadairement.
• La situation des échantillons de PFA et de la surveillance environnementale est faite hebdomadairement et dans le délai requis.
• L’analyse de risque polio est faite trimestriellement et dans le délai requis.
• Les évaluations de risque de transmission du poliovirus PVDVc2 sont réalisées avec l’appui du Gestionnaire de Données.
• Le suivi du remplissage de Dashboard pour la préparation des vaccinations de masse AVS Polio est assuré de manière optimale.
• Les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des AVS Polio utilisent de façon optimale l’outil ODK avec l’appui du Gestionnaire de Donnés.
• Les bulletins de retro-information des campagnes sont produits dans le délai requis.
• Les données d’enquêtes LQAS et MI sont analysées et partagées dans le délai requis.

Qualifications, expérience, compétences et langues

Qualifications

Education

• Essentielle : Diplôme universitaire en SIG, Cartographie, Statistique, Epidémiologie, sciences sociales et/ou équivalent ce qui implique SIG
• Souhaitable : Master (Bac 5 ans) en SIG, Cartographie, Epidémiologie, Statistique.

Expérience

Essentielle
Au moins 2 ans d’expérience en matière de traitement et d’analyse de données pour la surveillance des maladies évitables par la vaccination, dans la surveillance et de la vaccination
Souhaitable
• Expérience à l’OMS ou au sein du Système des Nations Unies ou un autre organisme international, en qualité de Data Manager serait un atout
• Être capable de travailler en équipe, de façon autonome et sous pression dans les délais courts
• Avoir une bonne capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction des rapports

Compétences et connaissances fonctionnelles

• Avoir une expérience dans la conduite des campagnes de riposte contre la Poliomyélite
• Avoir une capacité d’analyse des données LQAS et de Monitorage Indépendant
• Des compétences avérées en matière organisationnelle, tout comme une capacité à effectuer plusieurs tâches et à produire des résultats en travaillant sous pression.

Langues

• Essentielle : Excellente connaissance du français
• Souhaitable : Connaissance pratique de l’anglais

Autres qualifications (exemple. TI)

• Avoir une maîtrise parfaite du pack office (Excel, Word, Powerpoint, etc.)
• Expérience pratique d’au moins 2 des logiciels de gestion des données : Epi Info, Access, R, STATA, SPSS
•Expérience pratique des logiciels de cartographie et du Système d’Information Géographique : ArcGIS, QGIS, Power BI

Supervision Technique

Collaboration du Point focal IVD du bureau de l’OMS au Bénin, la Coordination du coordonnateur de l’IMEP et la responsabilité du Représentant de l’OMS au Bénin :
Email : [email protected]

Lieu d’affectation

Cotonou/BENIN

Honoraires et budget (Coût de voyage exclu)

Rémunération mensuelle : – Devise : XOF Grade : Equivalent NOB/1

Additional Information

• This vacancy notice may be used to identify candidates for other similar consultancies at the same level.
• Only candidates under serious consideration will be contacted.
• A written test may be used as a form of screening.
• If your candidature is retained for interview, you will be required to provide, in advance, a scanned copy of the degree(s)/diploma(s)/certificate(s) required for this position. WHO only considers higher educational qualifications obtained from an institution accredited/recognized in the World Higher Education Database (WHED), a list updated by the International Association of Universities (IAU)/United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO). The list can be accessed through the link: http://www.whed.net/. Some professional certificates may not appear in the WHED and will require individual review.
• For information on WHO’s operations please visit: http://www.who.int.
• The WHO is committed to creating a diverse and inclusive environment of mutual respect. The WHO recruits workforce regardless of disability status, sex, gender identity, sexual orientation, language, race, marital status, religious, cultural, ethnic and socio-economic backgrounds, or any other personal characteristics.
• The WHO is committed to achieving gender parity and geographical diversity in its workforce. Women, persons with disabilities, and nationals of unrepresented and underrepresented Member States (https://www.who.int/careers/diversity-equity-and-inclusion) are strongly encouraged to apply for WHO jobs.
• Persons with disabilities can request reasonable accommodations to enable participation in the recruitment process. Requests for reasonable accommodation should be sent through an email to [email protected]
• An impeccable record for integrity and professional ethical standards is essential. WHO prides itself on a workforce that adheres to the highest ethical and professional standards and that is committed to put the WHO Values Charter (https://www.who.int/about/who-we-are/our-values) into practice.
• WHO has zero tolerance towards sexual exploitation and abuse (SEA), sexual harassment and other types of abusive conduct (i.e., discrimination, abuse of authority and harassment). All members of the WHO workforce have a role to play in promoting a safe and respectful workplace and should report to WHO any actual or suspected cases of SEA, sexual harassment and other types of abusive conduct. To ensure that individuals with a substantiated history of SEA, sexual harassment or other types of abusive conduct are not hired by the Organization, WHO will conduct a background verification of short-listed candidates.
• WHO has a smoke-free environment and does not recruit smokers or users of any form of tobacco.
• Consultants shall perform the work as independent contractors in a personal capacity, and not as a representative of any entity or authority.
• WHO shall have no responsibility for any taxes, duties, social security contributions or other contributions payable by the Consultant. The Consultant shall be solely responsible for withholding and paying any taxes, duties, social security contributions and any other contributions which are applicable to the Consultant in each location/jurisdiction in which the work hereunder is performed, and the Consultant shall not be entitled to any reimbursement thereof by WHO.
• Please note that WHO’s contracts are conditional on members of the workforce confirming that they are vaccinated as required by WHO before undertaking a WHO assignment, except where a medical condition does not allow such vaccination, as certified by the WHO Staff Health and Wellbeing Services (SHW). The successful candidate will be asked to provide relevant evidence related to this condition. A copy of the updated vaccination card must be shared with WHO medical service in the medical clearance process. Please note that certain countries require proof of specific vaccinations for entry or exit. For example, official proof /certification of yellow fever vaccination is required to enter many countries. Country-specific vaccine recommendations can be found on the WHO international travel and Staff Health and Wellbeing website. For vaccination-related queries please directly contact SHW directly at [email protected].
• In case the recruitment website does not display properly, please retry by: (i) checking that you have the latest version of the browser installed (Chrome, Edge or Firefox); (ii) clearing your browser history and opening the site in a new browser (not a new tab within the same browser); or (iii) retry accessing the website using Mozilla Firefox browser or using another device. Click the link for detailed guidance on completing job applications: Instructions for candidates.

Apply
To help us track our recruitment effort, please indicate in your cover/motivation letter where (globalvacancies.org) you saw this job posting.

Job Location